Les télécoms belges: les chiffres 2015

telecom belge

Portant sur les prix et la qualité des services télécoms en Belgique pour les utilisateurs particuliers, la troisième étude annuelle de l’Institut belge des services postaux et des télécoms (IBPT) publiée en 2015 fait état d’une stabilité si l’on se réfère aux situations observées dans les pays voisins.

Le tarif augmente seulement lorsque les clients requièrent un débit de qualité supérieure et une hausse du volume de données. Par rapport à la France, la Belgique dispose d’une meilleure couverture globale et d’une couverture de réseaux de bonne qualité.

Télécoms belges : une certaine stabilisation

En réaction à ces résultats, le ministre Alexander De Croo, vice-Premier ministre en charge des Télécommunications explique cette stabilité par la hausse de la concurrence dans le domaine du téléphone mobile.

D’ailleurs, la possibilité de changement d’opérateur due à la modification de la loi télécoms a permis de réduire jusqu’à 40 % le prix des services mobiles.

De leurs côtés, les gros opérateurs belges misent sur une stabilisation du cadre réglementaire afin d’instaurer une politique d’investissement jugée importante dans ce secteur. Le ministre précise que « nous devons tenir compte des impératifs de concurrence, et ceci passe par le travail de l’IBPT ».

Quelques chiffres clés

Si les organisations de consommateurs se fient sur les meilleurs services aux meilleurs prix pour trouver les offres les plus appropriées aux consommateurs, l’Institut belge des services postaux et des télécoms a utilisé une autre approche.

Pour arriver à des résultats probants, l’IBPT a donc utilisé des profils types de clients pour faciliter la comparaison entre les 699 offres disponibles sur le marché des télécoms belges.
telecom-2
Ensuite, les moyennes des offres du secteur par pays ont été calculées et comparées pour mieux situer les offres belges par rapport à celles proposées par les opérateurs étrangers. Cette méthode a permis à l’IBPT de rapporter une baisse moyenne d’un euro par mois par client.

D’ailleurs, les consommateurs préfèrent aujourd’hui se tourner vers les opérateurs qui proposent des « packs » de service englobant la ligne fixe comme nous l’explique Olivier gérant du comparateur killmybill dont les outils comparent énormément de pack internet, l’Internet haut débit, la télévision et un paquet mobile. Ainsi, le produit le plus apprécié par 35 % des ménages belges demeure le triple play avec téléphonie fixe, TV et 30-60 Mbps de vitesse Internet moyenne, et ce, pour un prix mensuel moyen de 67,92 €. Pour les autres pays, l’abonnement au triple play s’élève à 39, 48 euros en France, 66,95 € en Allemagne, 78,67 € en Grande-Bretagne et 82,61 € dans les Pays-Bas.

Partagez !

PinIt