La ministre Fleur Pellerin plaide pour une Cité des objets connectés

Le ministre Fleur Pellerin

L’internet des objets est en marche et la France n’a pas l’intention de se tenir à l’écart de cette nouvelle tendance technologique. C’est ainsi que la ministre déléguée auprès du ministre du redressement productif, chargé des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique, Fleur Pellerin, a appelé de tous ses vœux la création d’une cité des objets connectés. Lors de son passage au dernier Consumer Electronic Show de Las Vegas, elle a fait connaitre sa volonté d’attirer les plus grandes start-ups du monde opérant dans ce domaine en France.

Création d’une cité des objets connectés pour cette année

Fleur Pellerin a déclaré, pendant la présentation de ses vœux à la presse, qu’elle incitera à la mise sur pied d’une cité des objets connectés durant le deuxième semestre 2014. Il s’agira de la création d’un espace permanent dont la localisation n’est pas encore déterminée. Ce qu’on sait toutefois c’est qu’il s’agit d’un lieu qui rassemblera tous les savoir-faire relatifs à la conception des objets connectés. L’objectif est surtout de réunir en France tous les acteurs de cette technologie pour la fabrication sur place de ces objets connectés.

Une opportunité de réindustrialisation

La ministre explique qu’il est nécessaire de rapprocher les métiers de la plasturgie et de la mécanique avec les informaticiens et les électroniciens qui développent ces produits d’avenir. Elle pense ainsi que cela représente une réelle opportunité de réindustrialisation. À ce sujet, il faut dire que les objets intelligents permettent d’entrevoir de grandes perspectives pour les entreprises ainsi que pour les pays qui s’engageront sur la voie de leur développement. En ce qui concerne la France, on compte déjà plusieurs entreprises dans ce domaine, dont Avidsen. Il faut par ailleurs indiquer que la politique industrielle du gouvernement à fixer le développement des objets connectés comme une des priorités.

Mise en place d’une relation étroite entre l’entreprise et le consommateur

Il est bon d’ajouter qu’une filière relative aux objets connectés a été mise sur pied et une feuille de route indique les différentes actions qui seront réalisées. Éric Carréel, ingénieur, président et co-fondateur de la start-up française Withings (en savoir plus), est à la tête du groupe de travail à la tâche pour le décollage de cette filière. Son action est en phase avec la volonté de Fleur Pellerin et celui-ci n’a pas manqué de souligner que les objets connectés permettront de mettre en place une relation étroite entre l’entreprise et le consommateur. Éric Carréel indique par ailleurs que cette technologie peut être la base de la création de plusieurs emplois en France.

Partagez !

PinIt