Le diagnostic immobilier obligatoire

En France, avant toute vente d’un bien immobilier, que vous soyez propriétaire ou bailleur, vous êtes tenu par la loi de fournir un diagnostic technique de votre bien au futur acquéreur. Ce diagnostic ne vous amène pas à effectuer nécessairement des travaux de réparation, mais il permet au potentiel acquéreur de connaître dans les détails le bien qu’il veut acheter. Plusieurs acteurs interviennent dans la réalisation de ce diagnostic.

Pourquoi faire un diagnostic immobilier ?

Encore appelé DDT, le diagnostic immobilier est une action obligatoire à faire par le bailleur ou le propriétaire d’un bien immobilier avant de le mettre en vente ou en location. Que ce soit une maison, un appartement, il est important de constituer un Dossier de Diagnostic Technique. C’est en réalité un diagnostic qui a pour objectif d‘assurer la sécurité des habitants de la maison, de ses biens et aussi du milieu de vie.

Le DDT est la première chose à faire, mais en fonction des paramètres de la maison ou de l’appartement, certains diagnostics complémentaires peuvent être demandés pour complémenter les analyses de la maison. Pour assurer la sécurité des habitants de la maison et pour respecter la loi, assurez-vous de faire un DDT avant toute vente ou location de bien immobilier.

Qui est responsable de faire le diagnostic ?

Tout d’abord, c’est le propriétaire ou le bailleur qui peut demander le DDT avant de faire la location ou la vente d’un bien immobilier. Il peut se permettre lui-même de faire certains diagnostics, mais sa responsabilité est engagé en cas d’erreurs. Le plus souvent, ce sont des entreprises spécialisées en diagnostic ou des professionnels qui sont responsables de faire le DDT.

Les diagnostics obligatoires doivent être faits par un professionnel formé pour cette cause. En réalité, lorsque le DDT n’est pas réalisé ou mal fait, le futur acquéreur du bien immobilier peut revoir le prix du bien à la baisse. Dans ce cas, la responsabilité civile professionnelle du spécialiste permet de protéger le propriétaire lorsqu’il y a des erreurs ou des omissions dans les diagnostics. Le DDT doit être réalisé et remis le jour de la signature de l’acte de bail ou de l’acte de vente. Le propriétaire ou le bailleur doit donc prendre ses responsabilités afin de le faire faire à temps.

Quels sont les éléments à diagnostiquer ?

Plusieurs éléments sont à prendre en compte lors d’un diagnostic immobilier. Parmi les diagnostics obligatoires, il y a le DPE, diagnostic performance énergétique qui permet d’évaluer la quantité d’énergie présente dans une maison ou dans un appartement. Il présente les conseils d’utilisation et d’amélioration des usages énergétiques dans la maison.

Ensuite, il y a le diagnostic amiante qui vise à détecter la présence de matériaux suspects susceptibles d’être polluants aux futurs habitants de la maison.

En plus, il y a le diagnostic plomb, le diagnostic termite, le diagnostic  gaz, le diagnostic loi Carrez, le diagnostic électrique, le diagnostic pour assainissement non collectif, l’information sur les mérules, le certificat d’état des risques naturels. Tous ces diagnostics sont obligatoires et sont faits à des prix différents sur le marché. En outre, il existe certains diagnostics qui peuvent facultatifs en fonction des cas de vente ou de location. Mais, il est important de faire toutes ces analyses afin d’optimiser la vente de son bien ou sa location. En contactant les professionnels, vous pourrez obtenir les prix et devis de ces diagnostics si vous voulez les faire.

Partagez !

PinIt