Quels documents pour demander son prêt en France lorsque l’on est belge

Lorsque l’on est belge et que l’on réside en France, il est parfois assez difficile de s’y retrouver parmi les différentes offres des banques et des assurances. Le marché financier français étant relativement différent du marché financier belge.

Pour répondre à une première question que se posent beaucoup de belges, si vous êtes interdit bancaire ou fiché à la banque national de Belgique et que vous résidez au pays des frites, vous ne pouvez pas aller demander un crédit en France. N’importe quel organisme bancaire au monde voudra s’assurer de pouvoir être remboursé avant de vous octroyer un prêt.

Par contre, si vous êtes Belge résident Français et que vous n’avez pas de problème financier, les portes des banques et organismes de crédit de France vous sont toutes ouvertes et nous allons voir dans cet articles quels documents vous devrez produire pour avoir accès au crédit

Le prêt personnel est un crédit libre accordé à toute personne ayant un revenu mensuel stable. Il sert à financer n’importe quel projet de votre choix. Acheter une voiture, rénover la maison ou voyager… Vous pouvez réaliser votre rêve dans l’immédiat. Vous n’avez pas besoin de longues années d’épargne.

La souscription en ligne est facile et la réponse est rapide, mais avant l’obtention de la somme désirée, préparez votre dossier. Les documents de base utiles pour la validation finale d’un crédit personnel sont :

–               Des pièces d’identité valides

–               Un justificatif d’adresse datant de moins de 3 mois

–               Des justificatifs de revenus

–               Le RIB ou RIP bancaire.

Ces documents sont d’une aide précieuse pour l’établissement prêteur puisqu’ils préviennent le risque de non-remboursement. Pour l’emprunteur, ils préviennent le risque de surendettement.

Les pièces d’identité

Votre identité sera la première chose que le prêteur va devoir vérifier.

Les pièces d’identité sont constituées d’une photocopie de votre carte d’identité ou de votre passeport (et celles de votre co-emprunteur si le besoin se présente), d’une carte de résident ou d’une carte de séjour pour les personnes qui ne sont pas de nationalité française.

MY0105D20002DUn justificatif de domicile

C’est un moyen de vérification de l’adresse exacte de l’emprunteur. C’est l’une des pièces suivantes :

–               Une copie de la facture de téléphone fixe ou mobile pour un abonnement datant de moins de 6 mois ;

–               Une quittance de gaz ou d’électricité ;

–               Si l’emprunteur est hébergé par un tiers, il faut que ce dernier rédige une déclaration sur l’honneur et fournisse un justificatif de domicile ;

–               Pour un locataire, il faut joindre au dossier les trois dernières quittances des loyers (datant donc de moins de trois mois) ;

–               Pour le propriétaire d’un bien immobilier, le titre de propriété ou la quittance de paiement de la taxe foncière fera l’affaire.

Des justificatifs de revenus

Afin de mesurer votre solvabilité, le prêteur exige des justificatifs bancaires. Ceux-ci lui permettent d’avoir une vision de votre gestion de compte et de vérifier si les revenus annoncés sont réels. Voici les justificatifs :

–               Les trois derniers relevés de compte bancaire ;

–               Les trois derniers bulletins de salaire pour les salariés, le dernier bulletin de retraite pour les retraités, la dernière liasse CERFA pour les travailleurs non salariés et les artisans commerçants ;

–               Le dernier avis d’imposition ;

–               Un Relevé d’Identité Bancaire ou Relevé d’Identité Postal.

Le RIB ou le RIP sont nécessaires pour procéder aux prélèvements automatiques des échéances du prêt personnel. D’autres documents sont également à présenter comme le bulletin de pension ou de prestation familiale. Ces détails dépendent des établissements et de la somme demandée.

Pour en savoir plus : http://www.pretpersonnel101.com/

Partagez !

PinIt