Coca cola remplace son PDG pour se relancer

Coca-Cola, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de boissons gazeuses, a nommé le chef d’exploitation James Quincey en remplacement de Muhtar Kent. Ce dernier a été emporté par la pression réglementaire mondiale visant à réduire la consommation de sucre et à diminuer la demande américaine de soude. La transition se produit pendant que les groupes de boissons battent une réglementation plus stricte, notamment pour les produits sucrés. Focus sur ce changement intervenu au sommet de la hiérarchie de Coca-Cola.

La baisse du chiffre d’affaires

Les ventes de Coca-Cola ont enregistré un recul sur les trois dernières années avec une chute de 7% au troisième trimestre, ce qui a provoqué un mécontentement des membres de Wintergreen Advisers. Muhtar Kent va servir de bras droit au président de la société basée à Atlanta et présider le conseil d’administration. Les investisseurs ont applaudi cette décision, en augmentant des parts de 2.5 % à $ 42. Néanmoins les analystes ont déclaré que M. Kent, devenu chef de la direction au milieu de la crise financière de 2008, avait fait un bon travail au sein de Coca-Cola au cours des huit dernières années.

Un bon profil

James Quincey, 51 ans, a fait son chemin dans les affaires de Coca-Cola au cours des deux dernières décennies. Après avoir dirigé ses entreprises européennes et mexicaines, il a été promu PDG l’année dernière et en charge actuellement des opérations. Avec Muhtar Kent, il a dirigé les ventes et a stimulé les bénéfices en réduisant la taille des emballages, afin de lutter contre le déclin des volumes de soude. M. Quincey sera confronté à un marché de la consommation mondiale difficile. Warren Buffett, actionnaire majoritaire de Coca-Cola, a déclaré : « Je connais bien James, et je crois que la société a fait un investissement intelligent en la mettant en tête de son équipe ».

Un marché en pleine évolution

Les organisations luttant contre les épidémies d’obésité augmentent les impôts pour inciter leurs citoyens à consommer moins de calories. Les start-up évoluant dans la production de boissons sont beaucoup plus faciles à pénétrer, parce qu’ils peuvent atteindre directement les consommateurs via Internet, de plus les modes et les tendances alimentaires évoluent rapidement. Selon Quincey, Coca-Cola a besoin d’exploiter le monde numérique de manière plus agressive, notant la transformation rapide des détaillants et des restaurants. Alors que la compagnie reste axée sur les boissons, Quincey pense explorer d’autres marchés et s’orienter vers la production d’autres produits.

Partagez !

PinIt